"On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression"

Laëtitia Dorio 06 98 42 57 43

Près de 2 salariés sur 3 déclarent ne pas suivre de dress code particulier. Selon un sondage Opinionway pour le site d’emploi Monster, tout en admettant que le laisser-aller est à proscrire.

Comment vais-je m’habiller aujourd’hui?

Une question qui ne semble pas préoccuper la majorité des salariés, autrement que pour des critères d’élégance et de confort.

En effet, 65% des personnes interrogées déclarent ne pas suivre de dress code particulier pour se rendre au travail.

Pas question pour autant de faire n’importe quoi. Aujourd’hui, 58% des sondés font attention à ce que leur tenue ne nuise pas à l’image de leur entreprise.

Comment trouver le bon ton, notamment quand on est nouveau dans une entreprise ?

Déjà, en ayant l’œil sur ce que portent les personnes de votre service.

Mon conseil : optez pour une tenue professionnelle avec laquelle, à la fois vous et vos collègues se sentent à l’aise et de ne pas hésiter à la réajuster en fonction des commentaires que vous recevez.

La tenue imposée dans le contrat de travail :

Pour d’autres salariés, la question du choix d’une tenue à arborer ne se pose pas dans la mesure où ils doivent enfiler un uniforme.

C’est le cas de 14% des personnes interrogées, mais ce chiffre grimpe à 35% dans la catégorie des non-cadres.

Le secteur du BTP est celui qui offre le plus de contraintes vestimentaires, puisque 63% des salariés en portent une.

« Les normes d’hygiène et de sécurité propres à certaines activités pèsent ostensiblement sur les obligations vestimentaires ». Au point que certaines entreprises mentionnent dans leur contrat de travail l’obligation de porter un uniforme.  

  • Mais même en l’absence de toute obligation, les salariés peuvent se conformer à un code vestimentaire particulier, tel que le port du costume.

C’est le cas de 13% des personnes interrogées. Les hommes subissent une certaine injustice en la matière puisque 41% d’entre eux s’habillent selon un style vestimentaire normé, contre seulement 28% des femmes. Elles peuvent plus librement puiser dans leur garde-robe (tailleur-jupe, robe…).

Et pour 8% des répondants, même si leur entreprise ne leur impose rien, ils se sentent obligés de respecter des règles. 

 

Enfin, je serais ravie de lire vos commentaires, en bas de l’article dans la case prévue à cet effet, ce qui me permettra de connaître la façon dont a été perçu ce sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *