"On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression"

Laëtitia Dorio 06 98 42 57 43

Histoire de conseil en image – suite

Michel Eugène Chevreul 1786-1889

Il pourrait par définition être le premier consultant en image. Directeur de la manufacture alebe des Gobelins. Il fait une curieuse découverte en 1839 et publie les résultats de ses recherches méticuleuses et approfondies dans un volumineux ouvrage intitulé « de la loi de contraste simultané des couleurs ». Chevreul alors passionné par les couleurs, consacre un chapitre entier à sa théorie et fait des recherches approfondies sur les vêtements en corrélation avec l’homme (yeux, peau, cheveu), il conclut par le fait que toutes les couleurs portées directement au visage influes sur la couleur de notre peau.

1870

L’incertitude face à l’harmonie des tons dans les vêtements entraîne l’apparition de nombreux conseillers de mode de la haute bourgeoisie française. Lesquels expliquaient comment marier les couleurs, selon si nous étions blondes, brunes ou rousses, qu’on avait le teint pâle, vif ou mat, les yeux expressifs ou non… Ces « conseillers de mode » officiaient dans les grands magasins (exemple : galerie Lafayette)

1928

Un artiste suisse, Johannes Itten, observe une relation entre les couleurs préférées, la personnalité et l’apparence de ses élèves. Dans son livre « l’art de la couleur », il relève qu’il existe une étroite relation entre le type physique des étudiants, leur personnalité et les couleurs avec lesquelles ils aiment travailler.

Les gammes sont dressées selon leurs bases de la plus froide à la plus chaude ainsi que leurs nuances, de la plus douce à la plus contrastée. Il leur donne le nom des quatre saisons.

Expérience : Dans une pièce peinte en bleu/vert nous sentions le froid à 15 degrés alors que dans une pièce peinte en rouge, nous la sentions à 11 degrés, ce qui montre que la circulation sanguine s’active bien sous l’effet des couleurs chaudes et se calme sous l’effet des tons froids.

Robert Dorr 

Il travaille comme peintre d’affiche, il prend conscience que toutes les couleurs contiennent un mélange nuancé de bleu ou de jaune. Il remarque que lorsqu’il peint les couleurs des visages de stars sur les affiches, celles-ci varient en fonction des personnes.

Dans certains cas, elles ont une teinte pêche ou une teinte rosée. Certaines combinaisons de couleurs sont choisies pour atteindre des effets spectaculaires dans la composition des tissus, maquillage ou encore dans les établissements commerciaux.

Il formule « système color ring », et devient un consultant de la couleur. En 1930, il fonde « The color key corporation of America » et travaille pour les industries du textile, la cosmétique, l’automobile, la publicité et les entreprises graphiques.

1941

La première méthode « Color King », divise les couleurs en chaud ou froid. Il dépose son concept et sa méthode, c’est un pionnier américain.

1942

Suzanne Caygill, élabore la méthode dite des quatre saisons, elle est conseillère en image et peintre. Prémice de la naissance des sociostyles en allant plus loin que la couleur en parlant de motifs.

Pour comprendre la typologie, elle peint ses clients afin d’en détecter les couleurs qui pigmentent leur peau. Elle révèle soixante-quatre personnalités différentes à travers les quatre saisons.

Le conseil en image prend son essor dans les années 70

Grâce à Robert et Suzanne, depuis les années 40, le conseil en image prend tout son sens. C’est l’art de conseiller les palettes de couleurs spécifiques à chacun en fonction de sa typologie et de sa personnalité.

Suzanne, couturière, modiste et peintre démocratise la colorimétrie, et publie « Color, the essence of you » en 1978 afin de voir son art se perpétuer. A cette période, la guerre du Vietnam a plongé l’Amérique dans un contexte de contestation et de refus de l’ordre établi. Cette génération rejette le rêve Américain. C’est l’émergence des mouvements pacifiques. La jeunesse à travers le Neo Popart (Andy Warhol) et de la mode hippies (fascination pour les couleurs). Les jeunes se reconnaissent dans cette philosophie des couleurs et de leurs personnalités, les médias relayent le phénomène au-delà des frontières : Canada,

Le Relooking

Le coaching d’image, aussi appelé le marketing de soi, a pour but d’accompagner les particuliers où les professionnels à la valorisation de leur image.

Ce métier riche et diversifié vise toutes les personnes qui souhaitent gagner en confiance et être plus crédibles. A partir de la définition d’un objectif le conseiller en image permet à la personne de mettre en œuvre son propre style et de l’accompagner dans cette démarche de connaissance de soi et d’expression personnelle.

Qui d’autre mieux que chacun d’entre nous, connaît son style ? Le coach permet de le mettre en scène. Il accompagne son client afin qu’il relève et s’approprie sa propre image.

Manager c’est accorder, organiser. En effet, une personnalité s’organise autour de facteurs psychologiques et physiques. Le relooking vient de l’anglais look qui signifie regard (regard sur toi et regard sur les autres).

Le relooking est le signe d’une évolution positive.

Historique métier

Le travail sur l’image perçue et l’image véhiculée existe depuis de nombreuses années, mais cela sous une forme beaucoup moins aboutie qu’aujourd’hui.

Le terme relooking est né aux Etats-Unis dans les années 60. Il fait ensuite une apparition dans les années 80 en France pour ensuite se démocratiser sur l’ensemble du territoire. Le relooking est un investissement dans la réussite personnelle et professionnelle de chacun. La première cible fut les hommes politiques, réservée à une certaine élite qui transmettait par le biais des médias une image harmonieuse et contrôlée.

Un nouveau besoin

Le relooking devient un nouveau besoin car les gens s’interrogent sur l’image qu’ils véhiculent en portant tel vêtement. Ils recherchent également un sentiment de bien-être en se sentant bien dans leur peau grâce à leur style vestimentaire. Le relooking devient alors un plaisir.

Services

Voici les services que propose Laëtistyle :

– Test de couleur

-Analyse morpho-corps

-Révélation de style

-Diagnostic coiffure

-Auto-maquillage

-Tri de la garde-robe

-Atelier entre copines

-Accompagnement shopping

– Morpho-visage : optique

Vous pouvez désormais télécharger cet article grâce à ce lien : Histoire de conseil en image 2

Enfin, je serais ravie de lire vos commentaires, en bas de l’article dans la case prévue à cet effet, ce qui me permettra de connaître la façon dont a été perçu ce sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *