"On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression"

Laëtitia Dorio 06 98 42 57 43

Aujourd’hui les parfums sont de plus en plus nombreux et essayent de se démarquer grâce à leurs concepts et fragrances originales. Mais savez-vous bien distinguer vos parfums favoris ? 

L’évolution du parfum :

 On considère 3 types de notes dans un parfum :

  • Note de tête:

Les notes de tête sont les essences furtives du parfum à peine appliqué. Elles donnent la première impression d’un parfum. Une odeur d’alcool s’en dégage, c’est pourquoi il faut toujours attendre un peu l’évaporation de cette odeur avant de découvrir un parfum. Cette note représente environ 5% de la fragrance. C’est la note la plus intense et la plus éphémère, après la vaporisation elle ne dure que 2 heures.

  • Note de cœur:

On trouve souvent dans la note de cœur la rose, le jasmin, la violette…du sucré, frais et naturel. Cette note s’exprime après 15 minutes, dès que la senteur basique se sera atténuée. Elle va se diffuser pendant 3 à 4 heures, elle est moins intense mais plus tenace. Les notes de cœur sont des essences plus fortes.

  • Note de fond :

Cette note dure environ 24 heures, elle représente à peu près 15% de la fragrance. Les notes de fond sont des essences durables. C’est l’odeur du parfum mêlée à celle de la peau. C’est donc une senteur propre à chacun (d’où le fait qu’un même parfum sente différemment selon les personnes). Elle apparaît environ 3h après l’application. 

Les notes :  

  • Les notes de synthèses offrent une gamme illimitée de nouvelles odeurs, chaque jour de nouvelles familles de parfums dont on distingue les notes : aromatiques, marines, vertes, fruitées, épicées, gourmandes et musquées.

La fabrication :

  • Les matières premières :

Végétales : Fleurs / Fruits / Autres (mousse, feuille, pelouse, bois…)

Animales : Musc / Civette / Castoréum (sécrétion du castor) / L’Ambre gris / Cire d’Abeille…

Synthétiques : Amande / Cuir / Aldéhyde (provenant les zestes d’agrumes) 

  • Techniques d’extraction :

Il existe différents types d’extraction pour les parfums comme : 

L’expression, l’hydro distillation, l’enfleurage à froid ou à chaud, la macération à l’alcool, les molécules de synthèse et le nature print (réussir à « imprimer » les odeurs de la nature).

Le taux de concentration :

  • L’extrait de parfum reste le mieux sur la peau : il est le plus concentré.
  • Les eaux de parfum sont un peu moins concentrées que l’extrait, mais son odeur est persistante (elles peuvent durer environ 6h).
  • Les eaux de toilette sont plus légères, l’odeur persiste au maximum 4 heures.
  • L’eau fraîche est très légère et sa tenue est plutôt faible. Elle est parfaite pour l’été !
  • L’eau de Cologne est la moins concentrée. L’odeur persiste environ 2 heures
                                           taux de concentration dans les différents types de parfums 

Les 7 familles olfactives :

  • HESPERIDÉE : les agrumes auxquels on va associer les produits de l’oranger peuvent être plus ou moins forts. De la bergamote au citron en passant par le yuzu, pour un dynamisme sans égal. Ces senteurs sont caractérisées par leur fraîcheur : Eau de Cologne, eaux fraîches.
  • CHYPRÉE : c’est le parfum « Chypre » de François Coty qui a donné naissance à cette famille. Elle est née d’un accord de matières premières, réunissant bergamote, rose, jasmin, mousse de chêne, patchouli et ciste labdanum, toujours très utilisée et depuis modernisée. Elle a du caractère et est reconnaissable.
  • FLEURIE : cette famille est la plus importante, elle représente à elle seule plus de la moitié du marché féminin (note florale). Elle commence à intéresser les hommes. Fleuris solaires (jasmin, ylang-ylang…) ou frais (lilas, muguet…), ses variations sont riches et infinies.
  • ORIENTALE : les ambrées se distinguent par un mélange de chaleur et de sensualité. Cette famille tire sa richesse de matières telles que : Musc, vanille, bois précieux et souvent accompagnées de fleurs exotiques et d’épices.
  • AROMATIQUE : vétiver, mousse de chêne, lavande… le caractère viril de ces compositions fait de cette famille un atout majeur dans le parfum d’homme. Fraîcheur et masculinité.
  • BOISÉE : le patchouli est très présent dans cette famille qui prend un caractère chaud ou opulent. Secs et élégants, les parfums qui en découlent sont souvent accompagnés d’une touche de fraîcheur, Hespéride ou Aromatique. Ils ne sont jamais boisés à 100%. Cette catégorie est devenue peu à peu prépondérante.
  • CUIRS : odeur de cuir tanné, remis au goût du jour avec le grand féminin d’Hermès « Kelly Calèche », basé sur un alcool floral cuir qui modernise cette famille à la perfection (Fahrenheit, Shalimar…).
                            

 

 

A suivre, les conseils pour bien choisir et porter votre parfum….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *