"On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression"

Laëtitia Dorio 06 98 42 57 43

Choisir la bonne forme de culotte

La règle d’or à suivre est de toujours choisir des sous-vêtements à votre taille. Même si on fait du 36 dans une culotte trop petite on a l’air saucissonnée.

Idem pour les culottes à lacets : même les rondes peuvent se le permettre, à condition qu’elle soit à la bonne taille.

 

 

La culotte échancrée est la meilleure amie de celle qui veut paraître plus mince. Et oui, elle allonge la jambe et épouse les rondeurs sans les couper. Pour les plus minces d’entre nous, évitez-les plutôt, au risque de voir les os de vos hanches pointer.

Les culottes larges à coutures épaisses et boxer vont par effet d’optique augmenter le volume des hanches. Un bon moyen d’étoffer la silhouette de celle qui se trouve trop menue. Le boxer taille basse ne correspond pas aux petites jambes : il les raccourcit encore plus.

Le tanga est un bon compromis entre le string et la culotte : pas de risque de faire dépasser la ficelle quand on se baisse et invisibilité garantie sous le plus moulant des pantalons.

Le shorty est un mélange du boxer et du tanga. Il présente l’avantage d’être confortable tout en étant sexy. Il convient à toutes les silhouettes et met en valeur tous les fessiers. Pour les plus complexées qui n’osent pas le tanga, il ya le shorty. Qui permet d’être sexy sans avoir l’impression de se mettre à nue.

Les culottes « ventre plat » ou « gainantes » sont plutôt à éviter : elles sont très inconfortables et compriment la circulation sanguine dans certaines circonstances. Mais elles sont très utiles avec des robes ou jupes moulantes.

 

Shortys et boxers, des bas peu connus

Ils font leur grand retour ces derniers temps, mais demeurent encore largement méconnus.

Les avantages des shortys et des boxers

  • Ce sont les sous-vêtements à choisir si vous voulez combiner sexy et confort ! Contrairement aux culottes, il existe de nombreux modèles de shortys et de boxers qui peuvent se révéler presque invisibles sous des vêtements blancs ou moulants.
  • Certains sous-vêtements soulignent les bourrelets ou la culotte de cheval : ce n’est pas le cas des shortys et des boxers. Ils moulent vos formes, et cachent partiellement les petits défauts de vos hanches. En mettant en valeur vos fesses, vos courbes et votre silhouette, votre peau d’orange disparaîtra comme par enchantement, et votre silhouette sera efficacement galbée.
  • Vous n’aurez pas non plus de bourrelets, provoqués par les élastiques des sous-vêtements : taillés très près du corps, les boxers n’ont aucun élastique, ni au niveau de la taille, ni au niveau des cuisses. Si vous bougez beaucoup ou que vous êtes très active, cela sera beaucoup plus confortable. Vous pourrez mettre vos boxers ou vos shortys pour dormir !
  • A la différence d’autres sous-vêtements, ils peuvent se porter indifféremment sous un pantalon ou sous une jupe, sans être irritants ou désagréables.
  • En dehors des shortys blancs, en coton, il existe aussi des shortys ou des boxers en dentelle, en soie ou en matières synthétiques. Vous pouvez aussi jouer sur les différentes coupes : les boxers ou les shortys peuvent être très échancrés. Ces shortys très sexy sont appelés « shortys-strings ».
  • Un shorty est, comme son nom l’indique, un petit short, très court, qui s’arrête juste au-dessus des fesses. Comme le shorty se porte assez bas sur les hanches, il conviendra parfaitement au port de vêtements taille basse.
  • Plus couvrant que le shorty, le boxer ne se porte pas sur les hanches. De plus il recouvre entièrement les fesses (et même le dessous des fesses). C’est en quelque sorte l’équivalent féminin du boxer pour homme.

 

 je serais ravie de lire vos commentaires, en bas de l’article dans la case prévue à cet effet, ce qui me permettra de connaître la façon dont a été perçu ce sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *